Archive pour 20 novembre, 2007

62ème jour… Un monde à l’envers…

Voilà… c’est la fin!!! ma fée me disait tout à l’heure que j’avais été un peu… léger!!!
Pas d’autres photos??? et tout ce stock… qu’en feras-tu???
Pour le moment, j’ai juste besoin de retrouver mes mots…
Et vous les faire partager… 

Alors… changeons ce soir de « portage »…

==========================================

Je m’en vais tout à l’heure, je retourne à l’hiver
Cela faisait deux mois que la tête à l’envers
Je vivais, dans ce monde,  une très belle histoire
Avec, chaque matin, le soleil pour espoir

Bamako la coquette, je te quitte à regret
La folie de tes gens m’avait un peu séduite
Et même tes rues si sales, même tes latérites
Qui vous laissent dans la gorge, bien si longtemps, après
Ce goût d’amère poussière qui ne vous quitte plus
Qui ne me quittera plus…
Car d’un coup de baguette, la vie va me reprendre
Je n’oublierai pourtant jamais les rires de tes enfants
Les notres ignorent trop la misère et pleurent trop souvent
De n’avoir jamais eu la main… à tendre!!!

Comme tous ces regards, chargés de connivence
Qu’ils soient noirs ou bien blancs, ils seront mon enfance
Comme tous ces souvenirs qui vous chargent le coeur
Et vous portent toujours, vous ramenent d’ailleurs
Inlassablement… aux rires d’une vie insouciante
Bamako la coquette qui tous les jours enfante
Tant de joies et de larmes
Dans l’éternel vacarme
Des sotrama si verts qu’ils n’ont même plus peur
De ces ballets de gestes des hommes peints en bleu
Emmergeant des fumées pour backchicher un peu
Et personne ne s’étonne qu’ils se fassent leur beurre

Dernier dimanche ici, dernier mariage aussi
Derniers « toubab, tu me donnes l’argent! »
Derniers « ça-va-et-vous-ça-va-oui-moi-ça-va-aussi! »
Dernière chaleur sous ce soleil brûlant

Bamako, je te quitte, aussi coquette sois-tu
Je repars vers mes vers que je reprends, ce soir
Cela faisait deux mois que je m’en étais tu
Je retournes ce soir, dans ma tour d’ivoire…

Tu me manqueras
… coquette!!!

==============================================

61ème jour… au revoir les enfants!…

Durant toutes ces pages, je n’en ai que rarement parlé… juste évoqué,… au passage… et pourtant, ils resteront omni-présents dans ma mémoire… Peut-être parce que je suis moi même père… mais sans doute, aussi, parce que l’on ne peut pas vivre dans ce pays sans rester insensible… même si ce genre de scène est beaucoup plus rare… 

enfants1.jpg

que celle-là!!!…

enfants14.jpg

Certes, on peut amuser les enfants avec n’importe quoi!!! Un appareil photo, par exemple…

enfants13.jpg

enfants4.jpg

enfants12.jpg

Mais la misère et la douleur n’échappe jamais à la « péllicule »…

enfants2.jpg

enfants3.jpg

Quand bien même vous fûtes acclamé par ces cris « toubabou, toubabou!!! »

enfants11.jpg

Il n’en reste pas moins vrai que le père que je suis, imagine très mal son fils, vivre comme cela…

enfants9.jpg

Et le préfererait, sans aucun doute, drapé de la sorte…

enfants15.jpg

Et pas comme ces deux copains… à jouer de leur ombre…

enfants16.jpg

Ou comme notre « copine » du bac de Djenne, se demander si demain lui apportera de quoi manger…

enfants17.jpg

Car ici, comme le Cid (clin d’oeil à Alberto), « la valeur n’attend pas le nombre des années… »

enfants5.jpg

Ni même rester prosté, à attendre… que demain soit meilleur…

enfants18.jpg

Car l’on sait pourtant, ICI, rester, tellement insouciant…

enfants7.jpg

Mais vite, rattrapée par les « contingences » locales…

enfants8.jpg

Alors, heureusement, une fois par an, à la veille de la fin du ramadan, les enfants  sont à la fête!!! On les « vêt » de dimanche… normal… c’est Bamako (là, il y a un sacré jeu de mots, faut suivre!!!)

enfants10.jpg

Et là… c’est la fête… n’est-ce pas mes deux pépères!!!

enfants6.jpg

Visiblement, ils sont d’accord… et moi… ça m’arrange pour le coup!!! Car ils ont le pouce lévé…

INde : l'Aventure... |
Petites histoires irlandaises |
Mon blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le bout du monde ou l'île d...
| alexandracha
| Le Souterroscope de Baume O...